Qu’est-ce qu’une Initiation au Reiki?

Nous pourrions donner la définition suivante :

« L’initiation au Reiki est un procédé énergétique visant à transformer et à augmenter le taux vibratoire d’une personne afin qu’à son tour, elle puisse capter l’énergie spirituelle de vie pour la laisser jaillir hors de ses mains en l’orientant vers elle-même, vers une autre personne, ou toute autre forme de vie et même sur des objets inanimés. »

Car bien qu’ayant tous la possibilité de recevoir cette énergie, un ajustement (de nos canaux subtils) s’avère nécessaire. Et c’est exactement ce que procure l’initiation au Reiki. C’est donc un réalignement entre notre Moi Divin et l’énergie spirituelle de vie.

Une fois initié, le pratiquant sera tel un cours d’eau limpide, laissant simplement l’énergie spirituelle de vie couler en lui, au travers de ses mains, sans aucun effort mental ou de concentration.

De ce fait, il n’est pas besoin de se charger en énergie avant de pratiquer. L’énergie Reiki s’écoule de manière fluide, utilisant notre corps comme vecteur entre le monde non conventionnel d’où est originaire l’énergie spirituelle de vie et notre monde conventionnel, cet espace physique dans l’ici et maintenant.

Le praticien n’a pas besoin de se décharger d’énergies indésirables après une séance, car son taux vibratoire élevé le préserve des énergies plus basses. Cela sous entend que le praticien se donne régulièrement du Reiki afin de préserver un taux vibratoire élevé.

L’initiation se nomme aussi harmonisation ou placement et peut se dérouler de différentes façons. Mais toutes sont valables si elles émanent de source sure et vérifiable. L’idée principale est de régler la fréquence de l’élève sur la fréquence Reiki. Par analogie, c’est un peu comme régler sa radio sur une fréquence déterminée pour recevoir le programme choisi.

Par exemple, les différentes recherches effectuées ces vingt dernières années, nous révèlent que Mikao Usui se plaçait face à ses élèves et entrait en méditation profonde, baignant ainsi les étudiants d’une fréquence énergétique très puissante, capable de modifier leurs champs subtils et de créer un ajustement pour qu’ils puissent à leur tour utiliser cette énergie Reiki.

Il a ensuite mis en place un protocole appelé Reiju, beaucoup plus accessible pour bon nombre de ses Maîtres. Le Maître pratiquait certaines positions des mains devant l’élève assis devant lui, afin de créer l’ajustement nécessaire à la transmission.

Après lui, les Maîtres de Reiki comme Chujiro Hayashi, Hawayo Takata ont transformé quelque peu le protocole d’initiation. Arthur Robertson a quant à lui, introduit des symboles Tibétains qu’il utilisait déjà dans le shamanisme Tibétain et il a nommé ce style de Reiki le Raku Kei. Et en 1989, William Lee Rand a combiné le style Takata avec celui d’Arthur Robertson (le Raku Kei) et a créé un style de Reiki appelé Reiki Usui/Tibet. C’est actuellement une des formes de Reiki la plus usitée en France notamment. En France toutefois, de nombreux enseignants ne pratiquent pas le Reiki Usui/Tibet introduit par William Lee Rand, mais un Reiki Usui/Tibet augmenté de deux autres symboles supplémentaires, le symbole du cœur et le symbole de la gorge. Ces deux symboles ne font pas partie du Reiki Usui/Tibet et n’ont jamais été donné dans l’enseignement de William Lee Rand. Ceci veut donc dire que le protocole d’initiation de William Lee Rand a été transformé afin d’ajouter ces deux symboles. Et cela fonctionne, pas de souci. Mais dans ce cas, il est regrettable de lire des articles sur le Reiki où des Maîtres utilisant depuis de nombreuses années ce « Reiki Usui/Tibet Transformé », disent qu’il ne faudrait absolument pas changer un protocole d’initiation ! Peut-être ne connaissent-ils pas l’origine du Reiki Usui/Tibet.

Vous pouvez donc constater, que les protocoles d’initiation ont largement évolué au fil du temps et que les personnes initiés au Reiki Usui sont toujours parfaitement bien initiés. Pourquoi ? Simplement parce que l’initiation est installée par l’Energie Universelle, la Source, les Guides de Lumière, les Êtres de Lumière…et le Maître, aidé du protocole d’initiation permet à ces « instances supérieurs » d’œuvrer dans ce sens.

Ceci explique pourquoi Mikao Usui avait la possibilité de donner des initiations en se mettant simplement face à ses élèves, en méditation profonde.

Partant de ce principe, il est tout à fait possible aujourd’hui de pratiquer une forme d’initiation différente, appelée Holy Fire, que William Lee Rand a mise en place en janvier 2014. Cette forme d’initiation repose sur ce qui a été dit plus haut et permet de créer un lien plus direct avec les Êtres de Lumière pour qu’ils puissent agir sur les champs subtils de l’élève et lui donner la possibilité de canaliser l’énergie Reiki à son tour. Nous retrouvons dans ce style de Reiki une forme similaire à l’initiation donnée par Mikao Usui au début de son enseignement. C’est à dire qu’il n’y a plus d’interaction physique entre le Maître et l’élève. Le Maître, assis devant l’assemblée, établit une connexion entre les élèves et l’Énergie Universelle, mais également avec les énergies du troisième plan céleste comme les guides de lumière des participants ou les Maîtres ascensionnés, laissant ensuite ces derniers installer correctement et durablement l’initiation nécessaire au futur pratiquant. La conception est toujours identique, mais dans le système Holy Fire, cela se fait plus naturellement, de façon plus directe, sans que l’énergie ait besoin de transiter au travers de l’enseignant.

Alors oui, cela demande encore plus d’humilité de la part de l’enseignant qui retrouve ainsi son rôle de « facilitateur », de « passeur ».

Pour ma part, j’ai pratiqué le Reiki Usui/Tibet pendant plus de dix ans. Depuis juillet 2014, je ne pratique plus que le Reiki Usui/Holy Fire et je suis en mesure d’affirmer que cette forme de Reiki Usui est tout aussi efficace que les formes précédentes. Je l’ai rapidement adoptée car à mon sens, elle met plus en avant l’aspect spirituel de la pratique du Reiki.

Mais je rappelle que toutes les formes de Reiki Usui sont valables et adaptées à ce que chacun doit vivre pour son évolution spirituelle. Mikao Usui n’enseignait pas simplement le Reiki Teate (la forme pratique du Reiki) mais enseignait aussi le Reiki do, c’est à dire la voie du Reiki qui mène à l’éveil spirituel. D’ailleurs, le terme Reiki veut dire amener l’énergie Spirituelle REI dans l’instant présent, le monde conventionnel grâce au KI.

J’espère que cet article vous aura permis une meilleure compréhension du Reiki et de ses divers protocoles d’initiation. Trop souvent, des écoles de Reiki se critiquent entre-elles simplement par différences entre les protocoles d’initiation. Je vous invite tout simplement à gouter par vous-même la ou les formes de Reiki qui vous parlent, c’est à dire qui vous font vibrer. Les enseignements Bouddhistes mettent bien l’élève devant ce libre arbitre, devant ses propres choix et l’invite à gouter, à expérimenter par lui-même et ne pas croire ou suivre aveuglément les idées ou concepts d’un enseignant.

Alors, maintenant, c’est à vous de suivre votre chemin et d’expérimenter le Reiki par vous-même dans la joie, l’amour et la tolérance.