william-lee-rand

William Lee Rand

Reiki Usui Reiki Karuna à Mazamet, Castres, Toulouse

Mikao Usui

Le Reiki d’Hier à Aujourd’hui
ou
« Différentes approches du Reiki au fil du temps »

 

Le Reiki Usui, cet art du bonheur, de la tolérance et de l’ouverture serait-il lui aussi en phase d’écartèlement face aux divers courants d’enseignements existants?

L’ignorance et la méconnaissance de l’histoire sont souvent sources de peurs et de manque d’ouverture. C’est pourquoi un simple rappel des faits historiques peut nous libérer de nos doutes, de la peur de « mal faire » et permettre ainsi de laisser la place à la légèreté et à cet espace de joie et de bien-être que procure la pratique du Reiki.

Au fil des années, le Reiki s’est diversifié dans son mode d’enseignement, créant ainsi de nombreuses écoles dans le monde. C’est vrai que le manque d’informations concernant l’approche qu’avait Mikao Usui dans son enseignement, en est en partie responsable. C’est pourquoi de nouvelles techniques ont vues le jour au cours du temps, après le décès de Mikao Usui puis avec Hawayo Takata et encore après. C’est le cas par exemple de l’utilisation des cristaux, la grille de cristaux, l’Antahkarana, l’étude des Chakras, la méditation en mouvement, le nettoyage aurique…etc. qui ne sont apparues bien après. Mais aujourd’hui, nous avons la chance de connaître les techniques originales utilisées dans la « Usui Reiki Ryoho Gakkai », association fondée par Mikao Usui. Alors, Réjouissons-nous !

Concernant les initiations, les nombreux protocoles utilisés de par le monde, n’ont plus rien à voir avec ce qu’enseignait Mikao Usui et des délais ont même parfois été imposés entre les niveaux par certaines écoles ou fédérations.

La première forme d’initiation (que l’on pourrait aussi appeler transmission de pouvoir) utilisée par Usui Sensei procurait aux étudiants toute l’énergie nécessaire pour qu’ils puissent l’utiliser sur eux-mêmes ou sur les autres. Cela se faisait grâce à la capacité qu’avait Mikao Usui, qui était un grand méditant, de canaliser l’énergie Reiki, l’énergie de Dainichi Nyorai, le Bouddha central des cinq Bouddhas transcendantaux du Bouddhisme ésotérique, représenté par le symbole DKM étudié au niveau III de Reiki Usui. La puissante énergie que dégageait Mikao Usui, apportait à ses élèves une très forte augmentation de leur taux vibratoire, leur permettant ainsi de canaliser l’énergie Reiki. Ces transmissions étaient données aux étudiants de façon régulière.

Dans un second temps, afin de permettre à tous ses Maîtres Enseignants de pratiquer des initiations, Mikao Usui a simplifié la façon de procéder. Il a mis en place le Reiju. Le Reiju est un protocole d’initiation qui n’utilisait aucun symbole ni aucun son. Certaines écoles l’enseignent aujourd’hui avec en plus, l’utilisation de Kotodamas (sons). Cela ne veut pas dire que cela ne fonctionne pas, mais ce n’est pas le Reiju original. Le Reiju est aussi appelé « bénédiction des cinq forces » que sont la Foi, l’Energie, la Mémoire, la Méditation et la Sagesse. Il se pratique en plaçant les mains sur différentes zones situées principalement sur la tête, le torse et les mains de l’élève. Mikao Usui donnait le Reiju à chacun de ses élèves lors des rencontres hebdomadaires ou mensuelles.

C’est après le décès de Mikao Usui que des protocoles différents ont vu le jour. Chujiro Hayashi aurait introduit les symboles dans le protocole d’initiation. Puis Hawayo Takata a légèrement modifié le protocole qu’elle avait reçu par Chujiro Hayashi. Les Maîtres formés par Madame Takata créèrent à son décès, un groupement nommé « l’Alliance Reiki », visant à unifier la façon de pratiquer et d’enseigner le Reiki Usui sur les bases de l’enseignement d’Hawayo Takata.

Le changement le plus significatif est certainement apparu avec Arthur Robertson qui introduisit des symboles tibétains dans le Reiki Usui. Il nomma son système « Raku Kei ». Par la suite, William Lee Rand synthétisa en 1989 le système Raku Kei et le Reiki Usui façon Takata pour créer ce qu’il a appelé le « Reiki Usui/Tibétain ». C’est d’ailleurs le protocole d’initiation le plus répandu de nos jours, y compris en France, William Rand ayant formé de nombreux Maîtres dans le monde et en Europe.

C’est également William Rand qui a créé en 2014 une nouvelle forme de Reiki Usui, où les symboles tibétains ont été remplacés par un symbole se nommant Holy Fire. Cela ne veut pas dire bien entendu que les protocoles d’initiation antérieurs au Reiki Usui/Holy Fire ne fonctionnent plus. D’ailleurs, de nombreuses écoles n’ont jamais utilisées les symboles tibétains dans leur protocole d’initiation, restant fidèles aux protocoles de l’ « Alliance Reiki » ou de Chujiro Hayashi et d’Hawayo Takata.

Le Reiki Usui/Holy Fire est simplement un ajustement énergétique qui correspond plus aux besoins et au taux vibratoire de notre époque, tout comme l’avait été en son temps, le Reiki Usui/Tibétain (datant de 1989).

Nous pouvons constater que depuis Mikao Usui, le Reiki a été sans cesse en évolution. Par contre il est important de souligner que toutes ces formes de Reiki Usui, aussi différentes soient-elles, font toutes référence à Mikao Usui et pratiquent une forme de Reiki Usui. Je dis une forme de Reiki Usui car aujourd’hui, personne ne pratique réellement le Reiki Usui dans sa version originale. Mais la philosophie et les symboles utilisés dans ces divers courants sont identiques, quelle que soit l’école qui perpétue l’enseignement d’Usui Sensei.

Pour la même raison, le Reiki Usui / Holy Fire contient toute l’essence et les pratiques du Reiki Usui. Je dirais même que le Reiki Usui /Holy Fire, est un peu un retour à la source, où l’enseignant s’efface pour laisser l’Energie Spirituelle de Vie œuvrer directement sans le filtre de l’enseignant. Cela fait référence à ce que pratiquait Mikao Usui, mais de manière simplifiée grâce au symbole et à l’énergie Holy Fire.

Un autre sujet faisant parfois débat, est celui concernant les périodes à respecter entre les différents degrés. Revenons si vous le voulez bien à ce qui se pratiquait par le passé.

Mikao Usui permettait à ses élèves d’évoluer à leur propre rythme, selon leur propre évolution spirituelle et les aidait dans ce sens en leur transmettant des pratiques méditatives et énergétiques adaptées à chacun. C’est à compter de Chujiro Hayashi que le système a changé et que les élèves avaient la possibilité de passer les différents niveaux, sans être obligés de venir aux rencontres hebdomadaires ni de démontrer leur compréhension et leur capacité dans l’utilisation des diverses techniques de Reiki. C’est à partir de ce moment là qu’un certificat était délivré à la fin du stage, considérant que l’étudiant avait tous les outils en sa possession pour pratiquer le Reiki.

Il n’y avait pas dans l’enseignement de Chujiro Hayashi et d’Hawayo Takata des périodes fixes, imposées entre les niveaux. D’ailleurs, tous deux donnaient souvent le niveau I et II ensembles sur plusieurs jours. Pour ce qui est du niveau III (Maîtrise) le délai pouvait être plus long mais encore une fois, il était adapté à chacun.

En Occident, beaucoup d’écoles proposent le niveau de Maîtrise en deux parties, soit le 3A et 3B ou niveau III et IV selon les appellations. Il est vrai qu’un délai de 6 mois entre le niveau II et III paraît raisonnable pour avoir le temps de bien assimiler les deux autres niveaux. Et qu’un délai d’environ une année entre le niveau I et la Maîtrise semble convenable. Mais je pense que cela ne doit pas être une règle stricte, car elle est sans réel fondement. Il faudrait bien plus s’attacher au travail personnel de l’élève entre les différents niveaux ainsi qu’à sa motivation pour le Reiki.

Est-ce une quête lui permettant d’évoluer à tous les niveaux de son Être ou simplement une course à l’obtention de certificats permettant une reconversion professionnelle? Car, bien que le Reiki soit une excellente méthode pour soulager de nombreux maux pour nous-même et pour d’autres, elle n’en reste pas moins une source merveilleuse de développement personnel, mettant en valeur tout notre potentiel à ETRE ici et maintenant pour le plus grand bien de tous les Êtres Vivants, afin de les aider à s’éveiller et à ouvrir leur conscience pour découvrir qui ils sont réellement. C’était l’enseignement prodigué par Mikao Usui et c’est certainement ce qui le différencie bien souvent de « notre » Reiki occidental.

Certains opposent aussi qu’il faudrait absolument un délai entre les niveaux pour que l’élève puisse être en mesure d’intégrer et de supporter la nouvelle énergie qui circule en lui. Oui, mais alors ceci voudrait dire que l’enseignement de Chujiro Hayashi et de Madame Takata n’étaient pas valable ?

Je pense simplement qu’il faut faire confiance en cette belle Energie Spirituelle Reiki, faire confiance aux pratiquants, à nos élèves qui sont en très grande majorité des personnes responsables et qui souhaitent travailler et œuvrer dans la justesse. Car au delà de l’énergie, de l’initiation et des techniques enseignées, il y a une dimension bien plus importante dans le Reiki Usui. Mikao Usui voulait donner à tous, la possibilité de s’éveiller dans cette vie pour le plus grand bien de tous les êtres vivants.

Ne pensez-vous pas que l’essentiel, est de respecter le travail d’Usui Sensei et de transmettre au plus juste la philosophie du Reiki, les techniques qu’il enseignait, les symboles, les Kotodamas respectifs ? Le Reiki est en chacun de nous. C’est l’Essence Spirituelle de Vie qui ne demande qu’à être révélée, qui permet de dépasser nos peurs, nos blocages, de nous dépasser nous-même et de mieux vivre dans notre corps, dans notre mental, d’accepter nos émotions avec sérénité et amour.

A trop vouloir structurer les choses, on perd parfois l’essence de la réalité du Reiki, sa simplicité. Les enfants sont de merveilleux pratiquants de Reiki. Car leur savoir n’est pas mental, livresque. Ils Savent !

Et le Reiki n’a pas besoin de connaissances anatomiques, psychologiques et autres pour fonctionner et apporter beaucoup de bien-être et de soulagement. Laissons cela aux médecins et thérapeutes confirmés.

Nous sommes des praticiens de Reiki. C’est tout ! … Et si beau à la fois !

Alors ! Si nous revenions à l’essentiel et pratiquions le Reiki avec toute la simplicité qu’il renferme !

Pascal Wallyn

Pascal Wallyn

Centre Reiki Karuna® Holy Fire France
Usui/Holy Fire & Karuna®/Holy Fire
Pascal Wallyn – Maître-Enseignant – Reiki Usui – Reiki Karuna®
Mazamet- Montpellier-Toulouse- Paris-Castres
06 76 39 17 95
Me contacter